- Les gastronomes trotteurs 

Virée dans le Nord de la Namibie

 

  Moins d’une semaine après notre arrivée en Namibie, nous voilà embarqué dans une nouvelle aventure : direction le nord du pays en stop !

 

   Nous avons commencé cette folle épopée avec Franz le lundi 30 juillet.

Après avoir servi le déjeuner à NICE restaurant, nous sommes au bord de la route avec nos gros sacs à dos, pouce en l’air. Confiants et intrépides, nous pensons naïvement qu’il serait facile de trouver une voiture. Mais il n’en fut rien.

Nous avons pu trouver une voiture seulement trois heures plus tard lorsque le soleil a commencé à se coucher. Nous avons passé 8h dans une voiture avant de rejoindre Oshakati, une ville au nord où un ami de Franz nous hébergeait pour la nuit.

Histoire de vraiment dire que nous avons fait un voyage à bas coût, nous avons même eu le confort de dormir à même le sol !

 

 

Le lendemain matin, c’est de nouveau le pouce en l’air que nous rejoignons Outapi. Après une petite visite de la ville, et notamment du célèbre baobab transformé en café nous avons pris la direction de Rucana Fall.

Afin d’apprécier au mieux la beauté du paysage, un local nous a conseillé de passer la frontière avec l’Angola. Chose que nous avons faite sans difficultés. Le lieu était vraiment beau, cependant n’étant pas à la saison des pluies, nous n’avons pas pu apprécier la beauté des chutes.

 

 

 

 

   Puis nous sommes rentrés à Outapi pour ensuite nous rendre dans le village de Franz.

Il est situé à une trentaine de kilomètres et se compose d’un « centre » avec comme attraction principale le bar, haut lieu de rencontres. D’ailleurs ce fût notre première « soirée » en immersion totale avec des locaux, au programme danse et boissons locales. En tant que bon français que nous sommes, nous avons été outrés de constater qu’ils buvaient leur vin rouge avec du COCA ! Du coup, nous nous en sommes tenu à la bière !

 

   Le lendemain nous avons profité du village, en découvrant une autre de leur boisson, qui ressemble fortement au cidre appelée « oshikundu ». Cette boisson est obtenue par la fermentation de la céréale locale le « mahangu » (le millet).

 

 

Le soir c’est au tour d’Aurélien d’entrer en scène et de concocter un repas pour la famille. Il faut savoir que le village où nous sommes ne dispose ni d’eau courante ni d’électricité. Au menu, poulet grillé au coin du feu et pâtes à la sauce tomate maison. 
Si vous voulez manger du poulet, il faut lui courir après et la suite est censurée.

La nuit tombe assez tôt en Namibie, alors Aurélien a dû cuisiner avec une lampe frontale comme source de lumière. C’était une expérience assez unique et inoubliable.

 

La famille n'en revenait pas qu'un homme cuisine car traditionnellement c'est à la femme que revient cette tâche. Ce n'est pas dans leurs habitudes de passer autant de temps à cuisiner tout comme d'utiliser des épices autres que le sel.

Mais surtout, ils ont été conquis par sa cuisine ! 

 

 

 

    Le lendemain matin, nous avons pris la route pour découvrir la beauté du parc Etosha.

 

  

   Après Etosha, qui fût encore une sacrée aventure, nous voulions nous rendre à White Lady pour découvrir les peintures rupestres.

Malheureusement le site était fermé car le gouvernement a réintroduit des lions dans la région. Autant dire qu’en faisant du stop, ce n’était pas une très bonne idée. Nous sommes donc restés pendant 2h à une station-service en attendant de trouver une voiture pouvant nous conduire de Uis à Swakopmund.

Uis est un village situé sur le plateau Erongo, connue pour ses mines. Nous avons d’ailleurs rencontré des mineurs qui vendaient de petites pierres fines comme la tourmaline, le quartz ou l’améthyste.

Par chance, un couple de français qui nous avait vu à la station-service nous a proposé d’effectuer le trajet en leur compagnie jusqu’à Swakopmund. C’était la première fois que nous rencontrions des français pendant notre trajet et c’était agréable d’échanger avec eux.

 

Une fois arrivés à Swakopmund, nous dormions chez un ami de Franz. Mais patatra …

Nous avons décidé de finir le voyage de nous-même car nous avions quelques différends avec Franz. Nous avons séjourné pendant deux jours dans une petite auberge en périphérie de Swakopmund. Bien évidemment en haute saison toute les activités intéressantes sont réservées et nous n’avons ni pu nous rendre à Sandwich Harbour ; où les dunes rencontrent la mer, ni à la Dune 7 ; la plus haute dune en Namibie. Elle porte d’ailleurs ce nom car c’est la septième dune que l’on rencontre après avoir traversé la rivière Tsauchab.

 

   Nous avons donc fait du chameau dans le désert du Namib et puis nous avons profité des restaurants. Car oui après notre périple dans le nord nous avions un peu faim car nous mangions de manière aléatoire et de façon très légère… Donc vendredi soir quand nous sommes allés au restaurant autant dire qu’on a bien mangé : une pièce de bœuf de 500g et un schweinshaxe (un jarret de porc rôti et croustillant), une spécialité allemande. 

La ville est située sur la côte atlantique et est réputée pour ses huitres qui sont croyez-nous, elles sont très savoureuses !


   Nous avons aussi pris le temps de visité le musée de cristal "Kristall Galery" où nous avons découvert de magnifiques cristaux, et notamment le plus grand quartz au monde ! La Namibie est très riche en cristaux et diamants. 

 

   Après ce petit week-end nous avons pris une navette direction la capitale ou nous avons logé deux jours dans une guest house avant de repartir pour notre prochaine aventure dans un lodge au sud de Windhoek.

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Icône YouTube