- Les gastronomes trotteurs 

A la découverte du sud de la Namibie

 

 

   Et voilà, après un mois passé au lodge Bagatelle nous avons pris la route à deux pour découvrir la beauté du Sud.


   Mardi 11 Septembre nous nous sommes rendus à Sesriem au volant de notre super Toyota Rav4 afin de visiter le désert de Sossusvlei. Après avoir parcouru 250 km de route en gravier nous avons rejoint le camping de Sesriem.

 

   Première nuit de camping pour nous, c’est l’occasions d’essayer notre tente restée dans le sac depuis notre départ. Mais c’est surtout notre première expérience de cuisine en camping. Le temps que le feu prenne, Aurélien s’affaire aux diverses préparations ; toasts de pain garnis d’oignons, tomates et fromage (un incontournable lors d’un véritable braii Namibien) et saucisses de game meat achetées le matin. Nous avons même eu la chance d’avoir la visite d’un oryx pendant notre diner. Un moment privilégié.

21h sonne l’heure du coucher pour nous, car le lendemain c’est une grosse journée qui nous attend.

 

   5h30 du matin, nous voilà debout, d’attaque pour une belle journée à la découverte des magnifiques dunes du désert. C’est après 45 minutes de route que nous rejoignons la Dune 45 pour assister au lever du soleil. Mais ce n'est pas si simple de grimper les 170 mètres d’altitude de cette dune de sable orangé. Après tous nos efforts, nous assistons à un spectacle magnifique, la lumière du soleil caresse petit à petit les dunes à perte de vue du désert du Namib. Nous restons silencieux et prenons le temps d’apprécier ce moment hors du temps.

Après des centaines de clichés des dunes, sous tous les angles, une descente en courant et un petit déjeuner improvisé à l’arrière de notre voiture, nous partons rejoindre Dead Vlei (à environ 20 minutes de route).

 

 

   Nous voilà arrivés, appareil photo au poing, lunette de soleil vissées sur le nez et casquette obligatoire (il fait très chaud au milieu du désert). Nous sommes prêts et partons marcher au travers des dunes à pertes de vue. Après une vingtaine de minutes de marche nous découvrons un paysage impressionnant, nous voilà arrivés à Dead Vlei. Il nous aura fallu pas moins de deux heures pour crapahuter autour et découvrir la beauté de cet endroit.

Finalement nous avons parcouru plus de dix kilomètres à pied. Nous décidons de rentrer au camping pour l’après-midi.

 

 

 

   Vers 16 h nous reprenons notre voiture direction la dune Elim pour assister au coucher du soleil. Nous sommes loin d’imaginer la longue marche qui nous attend pour atteindre le point de vue idéal.

Chaque fois que nous pensons avoir atteint la plus haute dune, une nouvelle apparait. C’est un petit peu frustrant. Mais bon, un coucher de soleil digne de ce nom, ça se mérite ! Et nous avions de quoi nous motiver, nous avions prévu un petit apéro avec une bière locale, des chips et du biltong.

Nous voilà arrivés après plus d’une heure de marche. Croyez-nous, ça en valait la peine !
Le temps d’immortaliser cet instant, nous nous sommes perdus dans nos clichés et n’avons pas vraiment fait attention à la nuit qui commençait à tomber. Nous avons grimpé les dunes en suivant le soleil, sans suivre un itinéraire précis donc lorsque nous nous sommes rendus compte qu’il commençait à faire noir nous avons un peu paniqué et avons couru sans trop savoir où nous allions. On peut vous assurer que la descente a été rapide !

Pour nous remettre de nos émotions Aurélien a préparé un bon repas, comme à son habitude. Cette fois ci nous avions des épis de maïs sur le feu, des merguez de game meat et des toasts. C’est super bon !

 

  Le lendemain matin, nous nous rendons au canyon de Sesriem pour une visite éclair. Nous prenons ensuite la route pour rejoindre le camping du Koiimassis ranch situé dans la région montagneuse du Karas à 3h30 de route.

Durant le trajet nous avons traversé la réserve du Namib où nous avons croisés quelques valeureux oryx et zèbres. Mais nous avons surtout vu des paysages à couper le souffle où les dunes de sable rouge rencontrent les montagnes violacées le tout avec une végétation aux notes dorées sur le sol.

 

 

   Nous avons passé deux nuits dans le camping de Koiimassis ranch. Deux jours passés à marcher et découvrir la beauté du coin. Nous avons aussi adoré cuisiner au feu de bois, nous avions un Braii à disposition. Au menu pomme de terre (thym, romarin, ail, oignon) cuites dans la braise puis gratinées au fromage, steak d’oryx, épis de maïs et toast.

Nous avons surtout assisté à des ciels étoilés époustouflants, nous avons admiré la beauté de la voie lactée (aucunes lumières à des kilomètres à la ronde).

 

 

   Samedi matin, nous décidons de prendre la route afin de rejoindre Lüderitz, petite ville sur la côte atlantique qui se trouve à 350 kilomètres.

En arrivant, nous avons rapidement trouvé une petite auberge, pas de camping cette fois-ci, il faisait beaucoup trop froid. Nous avons très vite fait le tour de cette très jolie petite ville aux allures de ville fantôme, et pour cause nous n’avons croisé personne.

 

Nous sommes allés nous balader à Agate Beach, où nous avons pu observer des centaines de flamants rose. Nous avons également contemplé la beauté du désert du Namib qui rencontre l’océan atlantique. Une petite balade et quelques clichés plus tard nous voilà reparti vers Lüderitz afin de trouvé un restaurant proposant des produits de la mer (étant sur la côte on en espérait pas moins).

Réservation faite au Ritzi’s Seafood restaurant. Nous avons passé un bon moment et mangé du poisson pour la première fois depuis notre arrivée en Namibie, pas étonnant pour un pays où manger de la viande est presque une religion !

 

   Le lendemain nous avons fait la rencontre d’Antoine, également un grenoblois qui sillonne le monde en stop depuis trois ans. Nous étions en contact avec lui depuis quelques mois, il nous a été présenté par sa tante, rencontrée lors d’une brocante. Il a décidé de faire un crochet par la Namibie et de nous rejoindre pour découvrir le sud.

Rencontre faite, quelques bières et une pizza plus tard, nous décidons de rejoindre notre lit.

 

   Lundi matin, sac à dos bouclé, nous reprenons la route en direction le camping d’Ai-Ais et ses fameuses Hotsprings (sources d’eau chaude) qui n’atteignent pas moins de 65 °C.

C’est encore plus de 500 km qui nous attendent.
Nous avons fait un stop à Garub près d'Aus afin d'admirer les chevaux sauvages du Namib. 

 

  Nous arrivons à la tombée de la nuit, nous profitons des dernières lueurs du soleil pour installer nos tentes et partons rapidement pour un plongeon dans la piscine qui puise son eau directement dans la source d’eau chaude. Quel plaisir de se baigner dans une eau qui avoisine le 30°C. Nous avons dû y passer plus de deux heures avant un rapide barbecue à base de steak d’oryx et de toast.

Au petit matin, après un bon café et quelques tartines de pain/beurre, nous avons surpris plusieurs babouins voler chacune des poubelles du camping, impressionné par leurs agilités, nous sommes restés à les observer pendant une dizaine de minutes. Puis nous voilà parti pour une petite randonnée dans les montagnes qui entourent le camping.

Un dernier plongeons dans la piscine et nous voilà reparti sur la route pour rejoindre le camping de Fish river canyon.

 

   Nous avons pu observer l’immensité du deuxième plus grand canyon du monde à la couchée du soleil, un spectacle grandiose.

La nuit tombé nous rentrons au camping pour improviser un bon petit repas préparé au feu de bois, au menu ; viande de springbok, pomme de terre à la braise, champignon farcis au fromage et les fameux toasts (nous sommes devenu des adeptes de cette tradition namibienne).

Une bonne nuit de sommeil plus tard, nous décidons de préparer un petit déjeuné digne de ce nom (réalisable au feu de bois). Œufs à la coque, toast de beurre de cacahuète, café et petite folie du matin, banane farcie au chocolat et cuite dans sa peau sur la braise. Un Régal !

 

Nous décidons de terminer notre séjour au lodge Bagatelle, une dernière visite avant notre départ pour l’Afrique du sud.

 

 

Ce n’est pas moins de 2500 kilomètres que nous avons parcouru en dix jours, nous avons des souvenirs plein à la tête et nous ne sommes pas prêt d’oublier ces paysages à couper le souffle.

 

Share on Facebook
Please reload

  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Icône YouTube